ANALYSE DE BENTLEY - SOUTH BOSTON

PERMÉABILITÉ

Au sud du canal, où s'implante le projet de Climate Ready : South Boston (en vert sur la carte), la trame urbaine est marquée par l'implantation de grands îlots bâtis et de grandes parcelles de stationnement. Les voies sont discontinues, et ont surtout une fonction de desserte de ces vastes espaces et grands bâtiments. Cette organisation du système viaire complique les déplacements, et donc, diminue la perméabilité.

 

Le projet s'intègre dans le tissu urbain comme une promenade linéaire qui permet de collecter tous les cheminements qui s'y raccordent perpendiculairement. Il offre ainsi un nouvel axe de déplacement actif, mais aussi un nouveau rapport physique et visuel à l'eau en valorisant sa présence, grâce à son implantation le long du canal.

De plus, il se raccorde au projet de développement urbain "100 acres Master Plan" qui prévoit la construction de nouveau bâtiments aux gabarits plus petits, créant une nouvelle trame urbaine plus perméable (en orange sur la carte ci-contre). Un gain de perméabilité, autant visuel que pour les déplacements, est créé par un parc qui reliera la berge du canal au centre de convention de Boston, tout en connectant au nouveau tissu urbain du projet 100 Acres Master Plan.

VARIÉTÉ

En proposant un total de huit options, le projet s’assure de pouvoir offrir une variété de milieux le long du canal, ce qui permet à un public divers de pouvoir s’approprier le secteur. La première phase, autour du 100 Acres Harborwalk (section de la promenade rattachée au 100 Acres Master Plan) permettra de créer un nouveau milieu vert le long du canal, en proposant un parc résilient, intégrant de façon harmonieuse une digue naturelle et végétalisée. La deuxième phase permettra de créer un espace public accessible au pied du nouveau siège de General Electric (GE), avec un prolongement de la digue naturelle vers les milieux déjà bâtis. La troisième phase s’intéresse aux bâtiments déjà existants, en particulier les arcades, qui jouxtent le canal. La préservation et la protection de ses bâtis existant permettra de conserver une variété de construction pour offrir différents locaux et différent types bâtis, permettant différents usages.

Ils seront longés par une promenade surélevée au-dessus du canal et ne limitant pas la circulation de l’eau. Finalement, dans les phases de moyen terme (d’ici 2040), un parc avec accès au canal sera aménagé devant le Boston Children’s Museum et intégrera également un mur pour limiter les effets des inondations. Ces différentes propositions de place et de bâti permettront un usage varié et dynamique des espaces par la population locale.

Le redéveloppement des terrains adjacents comme le 100 Acres Master Plan, qui prévoit une grande mixité des secteurs à développés, surtout autour de la première phase du projet de Fort Point Channel, est essentiel pour assurer cette variété.

En plus du bureau de GE, plusieurs unités de résidences sont prévues dans le secteur. Le plan propose également la présence de mixité avec des commerces aux niveau de la rue dans le secteur. Ainsi, des usagers aux profils multiples pourront profiter des nouvelles installations côtières et auront le loisir de se les approprier comme ils le veulent. On pourra trouver de jour des travailleurs provenant des différents bureaux du secteur, et en soirée des résidents, des petites familles qui s’adonneront à leurs activités dans le secteur.

LISIBILITÉ

Prenant la forme d’un long tracé linéaire, le projet de Fort Point Channel est en soi un long parcours. Il sera arrimé avec le reste des parcours existant par le développement du 100 Acres Master Plan qui ouvrira les perspectives vers le centre du quartier et qui permettront de connecter le projet littoral avec les quartiers avoisinants. Des nœuds seront créés près de secteurs stratégiques, par exemple la place devant le nouveau siège de GE ou encore le Boston Children’s Museum qui deviendra un point d’ancrage important entre le vieux quartier industriel et la nouvelle promenade. Cependant, pour ce qui est de la place devant le siège de GE, une limite est qu'il pourrait être difficile aux utilisateurs de savoir si le lieu est ouvert à tous ou s’il s’agit d’un lieu réservé aux personnes autorisées par la compagnie.

De la même façon, le projet semble en grande partie très dépendant du projet 100 acres Master Plan, puisque sans une mise en œuvre simultanée, la première phase risque l’isolation et une baisse de son utilisation puisqu’elle ne sera que peu visible et accessible, dissimulée derrière de vastes stationnements.

Finalement l’arrimage entre la place de GE et le musée sera essentielle puisque sans le passage prévu devant les bâtiments qui bordent le canal à cet endroit, la nature linéaire du parcours devient difficile puisque les autres routes du secteur sont plus alambiquées et peuvent présenter de nombreuses impasses donnant une impression de discontinuité.

Les abords du projet de Fort Point Channel sont en grande partie faits d’anciennes usines et de terrains fortement liés à l’industrie. Il est donc essentiel, pour lui permettre de devenir un milieu de vie complet, de devenir visible afin que les citoyens sentent qu’ils peuvent se réapproprier ces terres autrefois inhospitalières.

ROBUSTESSE

Le projet de Fort Point Channel se présente comme un aménagement chirurgical de projets urbains suivant une séquence en fonction des lieux voisins et de l’espace disponible. Ils permettront de créer des lieux de rencontre et d’échange, proposant un grand confort et une possibilité d’interaction accrue avec les espaces. Axé sur les déplacements piétonniers, le projet propose des lieux de rassemblement divers, qui pourront être adaptés à différentes occasions.

Ces espaces seront stratégiquement proposés près d’usages publics et commerciaux, favorisant leur adaptabilité selon les besoins. Notons aussi que son orientation sud-sud-ouest à nord-nord-est permettra d’avoir un ensoleillement dès le début de l’après-midi et ce jusqu’à la tombée de la nuit. Cette dernière caractéristique devra être compensée par un bon couvert d’ombrage, en grande partie offerte par une canopée permettant de se protéger du soleil ou d’en profiter selon les volontés des usagers.